Petit lexique et grands principes du yoga

le

Quand on pratique le yoga et que l’on est pas forcément un initié, il y a peut-être quelques mots de vocabulaire qui vous échapperont ou qui demanderont peut-être une petite explication. Surtout ceux en sanskrit. Je vous les donne ici, avec une petites explication des ces grands principes du yoga. Chaque  principe sera ensuite détaillé si besoin dans un article dédié.

Namaste

Namasté, c’est le salut, le bonjour en Inde. Namasté signifie « salutation » et plus exactement « je m’incline devant votre forme ».  Traditionnellement, on salut avec les mains jointes au dessus de la tête pour saluer le Divin, les mains devant le visage pour saluer le guide spirituel ou devant la poitrine pour nos semblables. Namasté se dit généralement à la fin du cours de yoga pour saluer le professeur et se saluer soi-même ainsi que les autres pratiquants.

 

Les asanas & le prana

Les asanas sont tout simplement les postures de yoga. Exécutées en conscience du corps et avec le contrôle du souffle, elles permettent de développer prana l’énergie vitale. Le prana est cette source de vie, ce souffle vital qui nous traverse et qui anime tout. Il nous  donne cette impression de vitalité lorsque l’on se déplace, nous fait sentir ressourcés, apaisés, et emplis d’énergie à nouveau. Le prana est en nous, autour de nous, dans ce que l’on mange, il nous anime  et nous permet d’être. Il faut lui permettre de circuler en nous et veiller à ce qu’il ne soit pas bloqué car cela peut créer des accumulations et des problèmes divers : douleurs, angoisses, maladies.

Les mantras

Un mantra est une syllabe, ou une série de mots et/ou syllabes répétés sans cesse avec rythme dans un exercice de méditation.  Le mantra est basé sur le pouvoir supposé du son . C’est par la vibration du son et sa résonance qu’il aurait le pouvoir de modifier son environnement, ainsi que les personnes qui le récitent. Le mantra a pour objectif de canaliser le mental.  Le mantra le plus connu est le mantra Aum.

Aum ॐ

Le mantra Aum (ou Om) est une syllabe sanskrite que l’on retrouve dans plusieurs religions. C’est le mantra « primordial », le son originel a partir duquel l’univers aurait été structuré. Il se dit généralement 3 fois en ouverture d’un cours et à la fermeture.  Aum provient de la fusion des syllabe A, U et M. A représente le commencement, la naissance, et le dieu créateur Bramha, U représente la continuation, la vie, et le dieu Vishnu, M représente la fin, la mort, et le dieu destructeur Shiva.
Les mantras sont souvent récités à l’aide d’un mala.

Le mala

Il peut-être considéré comme un chapelet. C’ est un bracelet de méditation qui est porté depuis des milliers d’années par les  bouddhistes, hindouistes ou personnes en quête de spiritualité.
Il se compose généralement de 108 perles en bois, grain ou en pierre, et d’une perle plus grosse ou différente des autres au bout du mala.   Lors de la récitation de prières ou de mantras, chaque répétition sera associée à une perle, vous permettant de compter exactement le nombre de répétition. Certaines personnes utilisent aussi le mala pendant la pratique du yoga, afin de l’utiliser en tant que point de fixation, et de l’infuser de l’énergie dégagée pendant la séance.

Je peux vous conseiller les magnifiques malas de chez Boutique Nirvana.

Les bandhas

Parfois, vous pourrez entendre dans un cours le professeur dire « engagez  vos Bandhas » ou « pensez aux Bandhas ». Et en fait vous ne comprenez pas trop … Le mot Bandha signifie « verrouiller, bloquer, sceller ». Les Bandhas sont en fait des verrous énergétiques, dont le but, comme les pranayamas est de faire circuler le prana, l’énergie vitale. Les Bandhas viennent renforcer, intensifier, la pratique du pranayama (le contrôle du souffle) et des asanas, qui n’en sont que plus efficaces. Ils jouent un rôle actif sur le plan de l’énergie vitale, qu’ils permettent d’accumuler et d’orienter.  Le fait de canaliser l’énergie sécurise la pratique. Il existe 3 principaux bandhas. Concrètement pendant la pratique, pour le 1er Mula Bandha, il s’agit d’absorber le bas du ventre et le périnée. Mais je les détaillerai plus tard car c’est un sujet qui mérite un post dédié !

Les pranayamas

Les pranayamas sont des exercices de respiration. Prana signifie comme nous l’avons vu plus haut l’énergie vitale et yama signifie « le contrôle ». Pranayama c’est donc le contrôle, la maîtrise du souffle. Ces techniques apaisent ou dynamisent, donnent de l’énergie et harmonisent le corps et l’esprit. Il en existe plusieurs avec différents objectifs : calmer le mental, rafraîchir le corps, dynamiser l’organisme… Les pranayamas font partie intégrante du yoga et devraient être inclus dans chaque pratique. D’ailleurs le fait de coordonner mouvements et respirations en cours de yoga dynamique est une forme de pranayama. C’est une branche à part entière du yoga (le yoga en contient 8) comme mentionnée dans les Yogas Sutras de Patanjali. Cette section méritera également d’être détaillée.

Les Sutras de Panjali

Les Yoga Sutras de Patanjali sont les textes « sacrés » du yoga, c’est l’ouvrage de référence du yoga (200 ans avant JC). Un sutra est une sorte de petit verset, et le sage indien Patanjali en à écrit 195 dans lesquels il explique comment fonctionne le yoga, et comment l’intégrer dans notre vie.  Par une définition détaillée du yoga et de comment il peut aider à résoudre les problèmes que l’on peut rencontrer dans notre vie, Patanjali nous guide vers une pratique qui vise à maîtriser l’esprit, développer une perception claire et se libérer de tout attachement. Dans ces Sutras, il mentionne notamment le yoga des 8 branches ou Ashtanga Yoga (ashtanga signifie 8 en sanskrit).

Les 8 branches du yoga (Ashtanga Yoga)

Ces huit branches représentent différents aspects du yoga, qui décrivent une manière  d’avancer afin d’atteindre Samadhi, l’état d’unité et de bien-être absolu. Ces 8 branches sont les suivantes :

  • Les Yamas : ensemble de principes et de règles à appliquer en société
  • Les Niyamas : ensemble de règles de vie personnelles
  • Les Asanas : les postures de yoga, la pratique physique
  • Pranayama : les exercices de respiration
  • Pratyahara: le retrait des sens
  • Dharana : l’attention
  • Dyana: la méditation
  • Samadhi : l’état d’unité et de bien être absolu

Les yamas et niyamas, concernent nos valeurs et notre mode de vie et je les détaillerai plus tard.
Les asanas, pranayama et pratyahara, sont des moyens d’agir sur les aspects de notre nature : le corps, la respiration et les sens.
Et enfin l’attention nous mène à la méditation, puis à un sentiment  de bien-être absolu.

 

Les kriyas

Les kriyas sont des techniques de yoga ancestrales de  nettoyages internes du corps. Kriya signifie en Sanskrit : « être en mouvement » ou « action ». Les kriyas ont pour fonction le nettoyage et la purification du corps. Ce sont des exercices naturels d’hygiène. Ils aident à débarrasser l’organisme des toxines causées entre autre par les excès alimentaires et contribuent à soulager nombre de maux physiques et psychiques.
Les 6 kriyas principaux agissent sur les systèmes respiratoire, digestif, nerveux, le colon et les yeux. Un kriya peut-être un rituel d’hygiène comme le nettoyage des narines, ou un pranayama comme par exemple celui nommé kapalabhati  qui est une expiration active par la contraction de l’abdomen et qui permet de nettoyer l’appareil respiratoire.

Les chakras

Les « chakras » (« roues » en sanskrit) sont nos centres énergétiques. Ils sont à la base de la médecine ayurvédique, vieille de cinq mille ans. Je vous invite à lire mon article « Introduction à l’Ayurvéda » pour en savoir plus. Il y en à sept principaux, situés le long d’une ligne qui suit le trajet de la colonne vertébrale.  out Notre corps est gouverné par trois canaux verticaux dans lesquels l’énergie circule, et par ces sept chakras principaux. Lorsque l’énergie se retrouve bloquée dans l’un ou tous les chakras, cela peut souvent entrainer des maladies ou des dysfonctionnements donc il est important de comprendre ce que représente chaque chakra et ce que l’on peut faire pour leur offrir un soutien et maintenir la circulation des flux d’énergie.
Le yoga peut « travailler » particulièrement sur un ou plusieurs chakras. Par exemple, les postures de flexions arrières et d’ouvertures de la poitrine travailleront sur le chakra du plexus solaire. Chaque chakra possède une fonction, des caractéristiques que l’on verra par la suite.

 

Les mudras

Vous entendrez peut-être en cours le professeur dire « placez vos mains en Anjali Mudra ». Bien sur vous regarderez autour de vous et ferez comme les autres, mais une explication est toujours utile. Les mudras  » signes » en sanskrit – sont les positions symboliques des mains exprimant une conception spirituelle.  Pour les indiens, ils font partie de tout acte spirituel, en particulier la méditation. Il en existe 12 principaux. Selon le mudra pratiqué, le but est d’accroitre la concentration, d’accompagner la méditation, de détoxifier l’organisme, etc.

Voila, j’espère que ce tour d’horizon vous aura été utile ou agréable à lire.
Merci de me lire,

Namasté

 

Publicités

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. muntsaky dit :

    Super article. Facile pour les non initiés. Je le partage😉

    1. natte dit :

      Merci encore 🙂 ça me fait très plaisir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s