J’ai testé : Le Flow au Yuj Yoga Studio

Tout beau, tout nouveau ! Je vous parle aujourd’hui du Yuj Yoga Studio qui a ouvert ses portes à Paris il y a un peu plus d’un mois, le 8 février à Paris (jour de mon anniversaire 😉 ).

Yuj Yoga Studio comme Yuj la marque de vêtements de yoga que j’apprécie tant et dont je vous ai déjà parlé sur le blog, a travers leurs produits mais également les événements mis en place sous la houlette d’Hélène Duval, créatrice de la marque et super prof de yoga.

Le lieu

C’est aux pieds de la Tour Eiffel que le studio à ouvert, dans le très chic 7ème arrondissement parisien. A l’angle de la rue Edmond Valentin, on entre dans un studio cosy avec une décoration apaisante. Un petit salon est installé avec un confortable canapé et des fauteuils en rotin vous attendent si vous voulez vous poser avant ou après votre cours et pourquoi pas siroter une tisane ou un délicieux jus de CJuice disponible sur place.

De plus, vous pouvez retrouver tous les produits de la marque sur place car le studio fait aussi office de boutique Yuj. La salle de pratique quand à elle qui n’est ni trop grande ni trop petite, est plongée dans le noir et éclairée a la bougie. Ce qui m’amène a vous parler du concept unique du Yuj Yoga Studio.

Le concept

Le « Flow » (ou Power Yoga) est un concept unique venu de New-York. C’est un yoga dynamique qui se pratique en musique et dans la chaleur. Chez Yuj, il se pratique dans l’obscurité à lumière des bougies. Les cours durent 1 heure.  Pas de miroirs, et une guirlande lumineuse sur le mur du fond qui permet de voir le professeur. La chaleur infrarouge est réconfortante. Elle permet une augmentation de la circulation sanguine et l’élimonation des toxines. Selon le type de cours la chaleur varie. Il y en a 3 :

Flowsoft : Cette classe chauffée à 25°C s’adresse aux débutants ou aux yogis en quête de détente. La musique est plutôt soft.

Flowmix : La salle est chauffée à  30°C  et le cours peut être testé par tous les niveaux. On est sur une pratique un peu plus rythmée et dynamique.

Superflow : La chaleur est plus intense, – 35°C – et le cours est réservé  aux les yogis ayant déjà une pratique avancée.

Concernant la musique, chaque prof selon sa personnalité vous concoctera une playlist aux petits oignons. Et les profs d’ailleurs, parlons-en ! La crème de la crème ! Hélène Duval y donne elle-même des cours 6 jours par semaine. Vous pouvez également retrouver la prof des stars la belle Aria Crescendo et encore d’autres professeurs exceptionnels (tous les profs sont ici).

 

Les tarifs

30 euros la séance, 260 euros le carnet de 10 séances, 1 mois illimité 280 euros, l’abonnement annuel illimité 1800 euros. Les tapis et serviettes sont disponibles à la location pour 2 euros. Tarifs jeunes pour les moins de 25 ans. Et cours pour enfants également le mercredi après-midi à petit prix : 18 euros.
Enfin, pour découvrir l’offre, une offre découverte est disponible au prix avantageux de 65 euros pour 2 semaines illimitées. Profitez en c’est jusqu’à fin mars 😉

Verdict 

On aime on aime !! ! J’avais déjà testé ce type de yoga, appelé d’ailleurs « Hot Yoga » chez Yoga Factory (pour rappel cliquez-ici pour lire mon article). La différence, c’est l’absence ce miroirs et cette pénombre. C’est réconfortant. On est enveloppés. Comme dans une bulle. On s’intériorise on pratique pour soi et uniquement pour soi.  Le gros plus qui fait la différence  : la musique avec des playlists qui  sont topissimes. J’ai testé un cours de FlowMix avec Hélène. On se laisse juste porter, on s’évade, pendant 1 heure on se vide l’esprit, on ne se ressent un bien-être profond après la séance. Les mouvements sont parfaitement calés et enchainés sur la musique. Les ajustements sont agréables et bienveillants.  Outre un vrai travail physique, c’est surtout cette évasion de la jungle urbaine avec une vraie déconnection qu’on trouve chez Yuj !

Pour ceux qui veulent se déconnecter, ou sortir d’une pratique très (trop ?) traditionnelle ou qui veulent tout simplement tester ce type de yoga et quelque soit leur niveau : n’hésitez pas à pousser la porte du Yuj Yoga Studio.
Pour ma part, petit bémol sur le lieu géographique un peu loin pour moi. Mais peut-être que d’autres studios vont ouvrir à Paris ! Mais why not une fois de temps en temps, j’y suis déjà allée et j’y retournerai. Les prix peuvent éventuellement freiner quelques personnes mais vous pouvez prendre des cours à la carte et le flow se mixe très bien avec une pratique traditionnelle. C’est une petite évasion que l’on s’offre et elle en vaut la peine !

Plus d’infos

• A l’angle de la rue 11 rue Edmond Valentin 75007 Paris (Métro Alma-Marceau ou Ecole Militaire)
• Site web : http://www.yujyogastudio.com

• Cours tous les jours !

 

 

 

J’ai testé : la journée internationale du yoga

Bonjour à tous,

Aujourd’hui un petit post pour vous parler de l’International Yoga Day. C’est à l’initiative du premier ministre indien Narendra Modi que l’assemblée générale de l’ONU a adopté le jeudi 10 décembre 2014 une résolution invitant à célébrer la journée du yoga, et permettre ainsi de « faire connaître les bienfaits de la pratique du yoga ». 177 nations se sont associées à cette initiative.

Narendra Modi avait déjà montré l’exemple en nommant un ministre du Yoga à l’occasion d’un remaniement du gouvernement indien !

Lole white tour - le blog de natte   Lole white tour - le blog de natte

En France et dans le monde plusieurs événements on eu lieu autour de cette journée pour sa seconde édition. L’année dernière j’ai eu la chance d’être aux premières loges sous la Tour Eiffel face à l’unique  Elena Brower au milieu de milliers de yogis pour le Lolë White Tour.

Cette année c’est un peu plus calme, mini-moi oblige 🙂 Mais j’ai pu prendre le temps ce matin de m’accorder une heure pour faire ma  Mysore (C’est quoi le Mysore ? je vous explique tout ici).

Je profite de cette journée pour vous partager une infographie parlante sur le yoga et la place qu’il prend aujourd’hui dans notre société (source : www.stampaprint.fr). Mais n’oubliez pas, pratiquer le yoga, ce n’est pas une compétition. C’est une philosophie de vie.

Bonne journée,

Namaste

yoga - le blog de natte

Yoga & Grossesse

Bonjour à toutes (et à tous),

Voici un article que j’avais envie d’écrire depuis longtemps mais que je n’avais pas encore eu l’occasion de faire. Sachant que je voulais attendre la fin de ma grossesse pour vous donner un aperçu global de la pratique du yoga pendant cette période toute particulière dans la vie d’une femme.

2 cas de figures ici : soit on est déjà une pratiquante régulière, alors vous trouverez des conseils pour continuer, soit vous n’avez jamais fait de yoga auparavant, je vous conseillerais donc de commencer à partir du second trimestre dans ce cas. Alors en tant qu’enseignante d’ashtanga et pratiquante de yoga mais surtout future moment d’un premier bébé je vous donnerai un point de vue personnel et autant professionnel que je le pourrais mais c’est à vous de voir votre ressenti et de faire attention à vos sensations.

photo_yoga

Yoga (ashtanga) et grossesse 

En ashtanga et en yoga, on conseille généralement de ne pas pratiquer  pas durant les 12 premières semaines de grossesse. Mais c’est à la future maman de voir selon son état. Si la grossesse se passe bien, on peut continuer avec une pratique modifiée jusqu’à la fin. Le mieux est toujours de demander conseil à son médecin ou gynécologue avant toute pratique et de se faire suivre régulièrement pour être sure que tout se passe bien.

Ce qu’il faut éviter :

• Elever la température corporelle. Si cela se produit, prendre un moment pour se reposer entre les postures

• Faire des torsions trop intenses pour des raisons évidentes (on ne veut pas écraser bébé!)

• S’appuyer ou exercer une pression sur le ventre (il faudra donc modifier les postures au fur et a mesure que votre ventre grossit)

• Les inversions peuvent seulement être pratiquées si  vous en aviez l’habitude avant la grossesse en faisant attention à votre nuque au fur et a mesure que votre poids augmente

•  Les backs bends peuvent être pratiqués mais dès que vous sentez que cela tire mêle un peu, cela signifie qu’il faut se redresser ou que vous êtes allée trop loin

• Tout exercice ou posture demandant un effort abdominal

• Eviter les kriyas et pranayamas trop intenses (comme kapalabathi par exemple)

• En général, éviter toutes les postures que vous ne faisiez pas avant la grossesse. Il faut maintenir une pratique et non en créée une (vous en aurez le temps après !)

• Enfin, n’oubliez pas de prévenir l’enseignant avant le début du cours de votre grossesse

yoga prenatal

Le premier trimestre

C’est le tout début ! Bébé s’installe et bien que tout petit, il va puiser dans vos ressources pour se développer. Imaginez, on passe d’une cellule à un être vivant, et, déjà à 5 semaines, son petit coeur va commencer à battre. Il aura besoin d’énergie pour développer ses organes vitaux, son cerveau, ses membres… Ces 3 premiers mois sont souvent synonymes de fatigue intense pour les futures mamans, mais aussi de désagréments comme les nausées matinales, les maux de tête, l’envie fréquente d’uriner (l’utérus en grossissant appuie sur la vessie), la poitrine sensible…
Bref, tout se met en place, et on ne se sent pas au top de sa forme.
Concernant la pratique du yoga, on peut lire un peu partout qu’il est déconseillé d’exercer une activité physique. Car c’est une période dite « sensible » ou les fausses couches sont possible. Mais si vous en avez l’habitude et que vous êtes prudente vous pouvez pratiquer. Alors bien sur exit les pratiques trop intenses ! Il faut en fait éviter de trop augmenter la température corporelle, éviter les chocs, torsions, et pressions sur le ventre.

Pour ma part j’ai beaucoup pratiqué de yoga dit « restoratif » ou yin.  Avec des accessoires : bolsters, couverture, coussins, on peut se laisser aller et détendre ses muscles en s’étirant sans danger. J’ai pratiqué également un peu d’ashtanga en douceur : salutations au soleil adaptées (pas de saut) avec un rythme modéré, et je restais sur les postures debout en évitant celles au sol.

Le deuxième trimestre

On se sent mieux ! La fatigue généralement s’estompe, on retrouve sa forme et le ventre n’est pas encore trop encombrant. C’est la meilleure période de la grossesse sans aucun doute. On peut désormais pratiquer sans risque des activités physiques un peu plus soutenues. Pour ma part, j’avais envie de me dépenser après ce premier trimestre ou j’étais toute molle ! Et c’est important de garder la forme pour la suite de la grossesse et pour l’arrivée de bébé 🙂 Donc sans danger vous pouvez pratiquer salutations au soleil (modifiées), guerrier, et autres postures debout ainsi que celles de relaxation en évitant celles mentionnées plus haut.
Je me souviens avec plaisir qu’après certaines de mes séances bébé bougeait bien pendant la relation. Un moment agréable pour lui et moi.

prenatal-yoga

Le troisième trimestre

Arrivée sur la fin, on se sent plus lourde et la fatigue est de retour, mais surtout ce ventre devient vraiment imposant ! Peut-être sentirez vous des douleurs dans votre dos s’installer dues au poids du bébé, les jambes lourdes, etc.
C’est le moment de prendre son temps et de vraiment faire attention à vous. Privilégiez les postures au sol, de relaxation, avec des ouvertures de bassin pour vous préparer au jour J. Vous pouvez continuer les salutations au soleil si vous le souhaitez bien sur. Cela dépend de comment vous vous sentez.

Attention car avec l’approche de l’accouchement, votre corps est plus souple (oui merci la nature !) et vous pouvez être tenté de réaliser des postures que vous n’arriviez pas a faire avant la grossesse. Ne forcez pas et surtout attention à ne pas vous blesser.

Pour résumer

• Toujours consulter avant, demander l’avis de votre spécialiste avant de commencer à pratiquer même si vous en aviez l’habitude avant

• Faites confiance à votre ressenti ainsi qu’a votre intuition. Ne forcez pas, faites ce qui vous procure du bien-être  et pensez à vous et à votre bébé

• Quel que soit votre choix : pratiquer chez vous ou en classe, les bienfaits sont nombreux, ne vous en privez pas 🙂

Pour en savoir plus 

• Un article intéressant (en anglais) sur la pratique de l’ashtanga pendant la grossesse : http://www.ashtanga.com/html/pregnancy.html 

• Pour pratiquer à Paris : Gérard Arnaud Yoga propose des cours de yoga prénatal (et toujours à petit prix) une fois par semaine. Vous avez également des cours chez Yoga Village. L’institut de Gasquet propose également des cours (que je n’ai pas testé) mais dont la réputation n’est plus à faire.

Enfin je vous conseille vivement les cours de yoga restauratif chez Ashtanga Yoga Paris adaptés à chaque stade de la grossesse. Un vrai moment de détente en douceur.

Concernant un livre, ma référence tout au long de la grossesse à été celui d’Adeline Blondieau, que j’ai trouvé excellent et qui m’accompagnera encore par la suite.

yoga-grossesse

Merci de m’avoir lu et à bientôt pour un article sur le yoga post natal 😉

Namasté

 

J’ai testé : l’Ashtanga Yoga

Bonjour ! Un article yoga, ça faisait longtemps non ? Le titre « J’ai testé : le Yoga Ashtanga » ne reflète pas un one shot comme je le fais habituellement pour certains types de yoga originaux. Mais comme je vous parle aussi ici de yoga plus traditionnels comme le Hatha ou le Vinyasa, et que j’ai ces derniers temps grandement approfondit ma connaissance de l’Asthanga j’avais envie de vous en parler. D’autant plus que je me suis vraiment immergée dans ce yoga ces derniers mois, car j’ai terminé fin août une formation professorale intensive.

Je me suis rendue compte que les néophytes ne faisaient  pas vraiment la différence entre les différents types de yoga (d’ailleurs un article détaillé à ce sujet est prévu 😉 ). L’idée m’est venue quand j’ai dit a mon amie Estelle qu’elle devait tester le yoga. Elle m’a dit que le yoga c’était trop calme pour elle. Je lui ai répondu que peut-être le hatha yoga oui, mais que l’ashtanga lui conviendrait mieux. Et elle m’a répondu : « l’A-quoi ? ». Ok.

Le principe

L’Ashtanga Yoga est un yoga traditionnel, au même titre que le Hatha Yoga. Enseigné dans le sud de l’Inde, à Mysore par Sri Patthabhi Jois, il est aujourd’hui mondialement connu. A la différence du hatha yoga, le yoga ashtanga est un yoga dynamique (comme le Vinyasa, qui prend d’ailleurs son origine dans l’Ashtanga).  On synchronise la respiration et le mouvement à travers des postures.

ashtanga yoga - le blog de natte

L’Ashtanga comprend 3 séries de postures qui sont toujours les mêmes, toujours dans le même ordre. Les premières, secondes et troisimes séries. Selon Patthabhi Jois, la première est destinée aux pratiquants, la seconde aux enseignants et la troisième pour les démonstrations. Les deux dernières étants très avancées, je ne vous parlerai que des premières séries, celles que vous retrouverez dans les studios de yoga (ou que vous pratiquez peut-être déjà).

Notez qu’entre chaque posture, on fait ce que l’on appelle un « vinyasa » (qui signifie « flux). C’est un enchainement dynamique, ou la respiration est synchronisée avec le mouvement. Il s’agit donc de sauter ou marcher en arrière en planche, d’expirer de descendre en « bâton » (chaturanga), d’inspirer en chien tête en haut et d’expirer en chien tête en bas avant ressauter assis entre ses mains avant de passer à la posture suivante.

Les premières séries comprennent donc deux séries de salutations au soleil (A et B), puis une série de postures debout, des postures au sol,  la séquence finale et enfin la relaxation. Du début à la fin, selon son rythme, la pratique dure entre 1h30 et 2h. Il y a environ 60 postures dans les premières séries et on reste 5 longues respirations dans chaque posture.

Traditionnellement, on mémorise donc les séquences de postures et on les pratique 6 jours sur 7 (avec un jour de repos), c’est le style traditionnel dit « Mysore ». On peut si on le souhaite, faire sa pratique Mysore seul mais en bénéficiant d’un encadrement dans un studio de yoga. Beaucoup de personnes apprécient cette façon de pratiquer, car elle se fait à son propre rythme.  Généralement, le Mysore se pratique le matin, et dans les studios ou l’on enseigne l’Ashtanga, vous aurez des plages horaires matinales consacrées au Mysore (exemple : de 6h30 à 10h30) ou vous pourrez arrivez quand vous le souhaitez, pratiquer et être corrigé si besoin par un professeur. Ce n’est donc pas un cours guidé !

ashtanga yoga - le blog de natte

Mais, il en existe bien sur. Un professeur pourra vous guider sur les postures à enchaîner en vous expliquant les alignements et les respirations à respecter. On est encadré et pas perdu. Car c’est sur que si vous n’avez jamais pratiqué l’ashtanga, je vous déconseille d’aller à un cours de Mysore pour commencer !  Les cours guidés sont une bonne alternative pour commencer. Vous apprendrez les premières séries graduellement et pourrez évoluer à votre rythme et selon votre niveau.
A noter qu’il y a dans les premières series, des postures assez avancées. On peut bien sur les modifier et les adapter, c’est pour cela qu’il est important au début d’être accompagné pour ne pas faire n’importe quoi et ne pas se blesser et pour connaître les bonnes options et alternatives. Et sur un cours guidé, vous ne ferez jamais les premières séries en entier du début à la fin (les cours durent de 1h à 1h30 cela est donc compliqué niveau timing).

Vous entendrez aussi parler des « bandhas »  et de respiration « ujjai ». Les banchas sont des verrous énergétiques destinés à faire circuler l’énergie vitale (prana) dans la colonne vertébrale. Il s’agit en fait de contracter le périnée (mula bandha) et le centre du corps (udiana bandha) pendant toute la pratique. Sans bandhas ce n’est pas de l’ashtanga ! Cela à en plus pour effet de gainer et de protéger le bas du dos. La respiration dite « ujjai » quand à elle doit également être activée durant toute la pratique. Il s’agit de contracter la gorge et de respirer un peu comme Dark Vador (hehe) en émettant un petit son. Cela augmente la concentration considérablement.

Enfin, pour que vous ne soyez pas surpris si jamais vous n’avez jamais pris un cours d’Ashtanga, qu’en début et en fin de cours on chante des mantras traditionnels en sanskrit.

Les bienfaits de l’Ashtanga

L’Ashtanga apporte de nombreux bénéfices tant sur le plan physique que mental. C’ est une forme de yoga  dynamique, et, à travers les enchainements, le but et de créer de la chaleur et d’éliminer les toxines, d’améliorer la circulation mais également de calmer l’esprit. C’est un yoga qui développe indéniablement la force : c’est physique !

ashtanga yoga - le blog de natte

Si vous cherchez quelque chose de très doux, l’Ashtanga n’est peut-être pas pour vous. Néanmoins je conseille toujours d’essayer au moins une fois pour ne pas mourir bête 😉 L’ashtanga combine force, souplesse, équilibre, respiration, concentration. Bien sur, nul besoin d’être souple ou très fort, ou endurant pour commencer l’Ashtanga !  Vous pourrez toujours vous adapter et vous verrez que le corps s’assouplit avec une pratique régulière et bienveillante.

Une pratique régulière de l’Ashtanga amène un équilibre du mental, développe la conscience et la concentration et améliore la condition physique. Le stress diminue, le sommeil s’améliore, la mémoire également, le dos se renforce… Encore de nombreux bénéfices apportés par une pratique régulière de l’Asthanga.

Pour beaucoup de pratiquants de l’Ashtanga, ce yoga ne se limite pas simplement à enchaîner des postures. C’est un mode de vie.

En effet, « Ashtanga » est un mot Sanskrit qui signifie « les 8 membres ». Chaque membre fait partie d’une marche sur le chemin de la réalisation de soi.  Patanjali,  dans les Yogas Sutras (textes fondateurs du yoga, écris entre VIe siècle avant notre ère et le IVe siècle de notre ère) décrit ainsi les 8 membres du yoga :

  • Yama: restrictions de soi
    la non violence (ahmisa), dire la vérité, ne pas voler, le contrôle de ses pulsions sexuelles  et le fait de prendre seulement ce qui nous est nécessaire
  • Niyama: les devoirs positifs ou observances
    la pureté, le contentement (santosha), la discipline de soi,  l’introspection, la dévotion
  • Asana: la pratique physique de positions de yoga
  • Pranayama : les exercices de contrôle du souffle
  • Pratyahara : le contrôle des sens
  • Dharana : la concentration
  • Dhyana : la méditation
  • Samadhi : la réalisation de Soi

Tous ces éléments font partie intégrante de l’Ashtanga, tout comme le mode de vie qui va avec. Pas de panique ! Vous n’êtes bien sur pas obligé de suivre tout cela à la lettre pour pouvoir pratiquer et vous mettre à l’Ashtanga. Mais cela pour vous expliquer que ce yoga ne se limite pas à juste un enchainement de postures ou un exercice physique.

Mon avis ?

Pratiquante depuis quelques temps maintenant de yoga, j’étais très friande du  Vinyasa. Le Vinyasa vient de l’Ashtanga (d’ailleurs pour être exact on le nommerai « Ashtanga Vinyasa Yoga »). Pour résumer simplement, la différence est que les enchainements ne se ressemblent jamais et sont différents d’un cours à l’autre, c’est le professeur qui « construit » son cours contrairement à l’Ashtanga ou l’on fait également des variations sur certaines postures. Après une longue période ou j’ai pratiqué assidument le Vinyasa, j’avais une forte envie de découvrir l’Ashtanga. Une raison est que parmi les cours de yoga que j’ai plus apprécié, le style était celui-ci. Ensuite, car vous l’avez compris j’adore le yoga et le découvrir sous toutes ses formes. Je voulais donc le découvrir sous sa forme la plus « pure ».

J’ai donc effectué une formation intensive cet été, chez Ashtanga Yoga Paris aux côtés des formidables Linda Munro et Gérald Disse, et je n’aurais pas pu mieux choisir ! Je vous parlerai plus en détails de celle-ci bientôt 😉

Une des barrières que l’on pourrait se dire c’est que « c’est tout le temps la même chose ». Oui pas de surprise effectivement. Mais avec une pratique régulière vous arriverez à la maîtrise de plus en plus avancée de certaines postures. De plus, cela développe la concentration et on est vraiment « dans » sa pratique car on a conscience encore plus de ce que l’on fait.  Attention, on devient vite accro ! De plus, l’Ashtanga vous permet de développer une pratique personnelle régulière très complète.

Enfin, je terminerai en disant que l’Ashtanga est accessible à tous. Attention, à condition de commencer dans l’ordre bien sur, par des cours débutants. Pleins d’options sont à votre disposition quelque soit votre niveau ou votre physique ! Alors envie d’essayer ?

Ou pratiquer l’Ashtanga à Paris ? 

Ashtanga Yoga Paris

40 Ave de la Republique – 75011 Paris (Métro Parmentier ou Oberkampf)

2 salles dans ce joli studio fondé par Linda Munro et son mari Gérald Disse, formés par Patthabhi Jois. Bien encadré vous pourrez bénéficier d’un enseignement de haute qualité, bienveillant, intelligent et en toute sécurité.

Pour les tarifs et horaires : http://www.ashtangayogaparis.fr

ashtanga yoga - le blog de natte

J’espère que l’article vous à intéressé et donné envie d’essayer,

A bientôt,

Namaste

J’ai testé : le R&B Yoga

Bonjour ! Bonne nouvelle : je suis revenue de vacances ! Et j’ai des choses à vous raconter hehe 🙂 Bon je commence avec du yoga cette semaine pour changer et un nouveau type de yoga que j’ai pu tester. Comme vous l’avez lu dans le titre : j’ai testé le R&B Yoga. Oui, le R&B yoga, du R&b et du yoga. Imaginez… du gros Rihanna à fond pendant votre pratique. Alors ? Je vous raconte.

Le lieu 

C’est à l’Eléphant Paname centre pluridisciplinaire, à deux pas de l’Opéra Garnier qui fait office de studio de danse et de yoga, salle de concerts ou encore salle d’exposition qu’à eu lieu le cours présenté par Mirz Yoga. A notez que vous pouvez également déjeuner ou prendre le thé à l’Eléphant Paname car le complexe dispose de son propre restaurant (attention pas donné, à la carte entre 60 et 100 euros mais on est dans le gastronomique avec un chef qui a fait ses classes au Bristol). L’endroit est top, car il regorge de cours différents et parfois rares (à checker sur le site). Barre au sol, Postural Ball que j’avais eu le plaisir de tester, danse, et bien sur plusieurs types de yogas.

R&B Yoga - Le blog de Natte R&B Yoga - Le blog de Natte

Mirz Yoga

Pour faire sa promotion, en collaboration avec Colette Gym et en partenariat avec Juice Lab, Mirz Yoga à organisé ce cours de RnB Yoga découverte.  Mirz Yoga se définit comme un projet global qui intègre les principes de base du yoga dans nos vies de tous les jours avec des cours de différents styles : hatha, vinyasa et R&B Yoga dans le 19ème arrondissement de Paris.  Mais Mirz c’est aussi et surtout une toute jeune marque d’accessoires de yoga qui vient de lancer sa première collection nommée « UN ». Pour l’instant uniquement composée de sacs pour tapis de yoga et du tapis Mirz. Derrière Marine, la créatrice de la marque qui est également la professeur. Pour la jolie petite histoire c’est avec son grand-père qu’elle a développé le design de sa collection. Tout est fabriqué en France, à Paris même.

RnB yoga - Le blog de natte

Le R&B Yoga

Bon alors, vous l’aurez compris un des principes du R&B Yoga c’est de pratiquer en musique, sur du R&B. Ce n’est pas un concept déposé ou un type de yoga très répandu. Le cours s’est donc déroulé avec une playlist R&B et suivait la même structure qu’un cours classique, salutations au soleil, postures debout, au sol et pour terminer postures finales. Torsions, équilibres sont bien sur au programme.

RnB yoga - Le blog de natte

La musique était bien à fond avec du Rihanna entre autres, et au lieu de rester statique dans les postures on ajoute des petits mouvements de danse, comme des ondulations sur la musique. On répète chaque posture 2 fois. Par exemple, vous levez les bras et vous faites comme si il y avait une corde que vous tirez tout en bougeant en rythme sur la musique. C’est assez entrainant vu le type de musique, le mouvement s’y prête bien. On se détend en musique et on s’étire également. C’est assez dynamique !

Verdict

Rien de vraiment conceptuel je dirai, mais plutôt un cours de yoga pour ceux qui aiment la musique et qui ne veulent pas le côté traditionnel et spirituel du yoga, mais plutôt le coté fun et fitness. La base du cours est bel est bien constitué de yoga, mais après, si vous avez l’habitude ou si vous préférez le yoga « classique » c’est à éviter.

Mais pour le fun, avec des copines, pour se défouler (c’est quand même physique, on travaille) ça peut être sympa. On se détend, on s’assouplit et on apprécie une bonne playlist (si on est fan de R&B). Une des limites, attention pour les débutants, car vu le rythme il est évident que toutes les postures ne vont pas bien être réalisées. C’est peut-être bien d’avoir une petite base en yoga avant de tester le R&B Yoga 😉

RnB yoga - Le blog de natte

Plus d’infos

Les cours de R&B Yoga ont lieu dans le 19ème arrondissement de Paris. Pour connaître les horaires et les tarifs, rendez-vous sur le site de Mirz Yoga.

Namaste !

 

 

J’ai testé : Le Partner Yoga (au Perchoir Marais)

Parlons aujourd’hui d’un nouveau type de yoga pour changer 🙂 Le Partner Yoga. J’avais déjà entendu un peu parler par bouche-à-oreilles de ce yoga. Et, merci Lolë Paris, j’ai pu le tester gracieusement et en exclusivité sur le toit du BHV, sur la magnifique (et très récemment refaite) terrasse du Perchoir Marais.

Le lieu

Un petit mot sur la terrasse éphémère du Perchoir Marais. Version plus centrale que le très connu Perchoir du 11ème, le Perchoir Marais ouvre pour la 2ème fois cet été et prend ses quartiers sur le toit du BHV. Pour ceux qui avaient pu profiter du bar parisien culte de 2014, sachez que le décor à complètement changé. Ambiance estivale, inspiration îles grecques.. On se sent presque comme à Ibiza avec au lieu de la mer, une vue incroyable sur Paris.

PartnerYoga-LeBlogdenatte-7

Le Perchoir Marais et ouvert du 15 juin au 31 octobre tous les soirs à la fermeture du magasin et ce jusqu’à 2h, mais aussi le dimanche pour des après-midis « family & friends ».  Attention, comme l’autre Perchoir, l’endroit est souvent bondé et on parle souvent d’une à deux heures de queue. Perso, je fais pas la queue pour entrer dans un bar ! Mais à chaque fois, j’ai toujours eu des bons plans pour y aller 🙂 L’endroit vaut clairement le détour. On y entre par l’entrée rue de la Verrerie.
Un conseil si vous voulez profiter de l’endroit : arrivez-tôt.

Ou sinon au lieu de venir pour boire un verre : tous les derniers mercredis du mois de l’été, avec Lolë, venez participer à un meet-up yoga gratuit ! Pas d’inscription à l’avance, mais sur place une demie-heure avant le début du cours. Les cours commencent à 18h30, ça c’est LE bon plan (ne me remerciez pas).

Le concept

La  Partner Yoga est une pratique un peu visionnaire (de mon point de vue) qui étend la pratique traditionnelle du yoga dans le domaine de la relation avec l’autre. Ce yoga comme je l’ai découvert, est conçu pour deux personnes ou plus. Il utilise les formes et les principes des postures individuelles en y intégrant la présence de l’autre pour approfondir l’expérience et créer un contact, une connexion. On met l’accent sur le bien-être collectif  dans ce yoga, contrairement à la pratique individuelle ou l’on est souvent centré sur soi. Le potentiel humain est stimulé par cette pratique.  Après tout, le mot sanskrit « yoga » ne signifie-t-il pas  « union » ?

PartnerYoga-LeBlogdenatte-2 PartnerYoga-LeBlogdenatte-3

Le cours

C’est Mélanie Logerot, ambassadrice Lolë et également professeur d’acroyoga à Paris qui nous à donné le cours. J’ai déjà pu tester l’acroyoga, j’avais beaucoup aimé (voir mon article) et j’avais déjà entendu parler de Mélanie en bien ! Et c’est vrai que dès qu’elle est arrivée, on a su qu’on allait passer un bon moment !

Après un petit échauffement individuel, on se retrouve vite deux par deux pour différents exercices. Tous mettent l’accent sur le contact avec l’autre mais également sur le fait que celui-ci n’est réalisable que parce que nous sommes deux. On s’étire en se tenant les mains et en utilisant la résistance de l’autre, on se met dos à dos en s’appuyant sur l’autre, etc. Tout cela bien sur fait travailler les notions de confiance, de sociabilité et même si ils sont brefs, permettent de créer des liens ! On laisse de côté la méfiance ou l’hostilité que l’on pourrait avoir face à des inconnus.

PartnerYoga-LeBlogdenatte-5 PartnerYoga-LeBlogdenatte-6

Postures debouts, puis au sol. Certains exercices s’avèrent extrêmement agréable. Quand le partenaire se met en posture de l’enfant et que l’autre « s’allonge » sur son dos cela permet aux deux de s’étirer et de se détendre. Mélanie nous guide ensuite pour effectuer des petits massages au partenaire.
Et puis en plus on s’applique sur les massages, car on sait qu’après ils seront rendus. On a vraiment envie de faire autant de bien qu’on veut en recevoir.

Après plusieurs exercices à deux ou nous avons échangé régulièrement de partenaire, nous avons terminé la séquence par des exercices en groupe. En cercle une main sur la personne de devant, on s’étire et on se masse en même temps. Que c’est agréable !

PartnerYoga-LeBlogdenatte-9 PartnerYoga-LeBlogdenatte-1

PartnerYoga-LeBlogdenatte-4  PartnerYoga-LeBlogdenatte-10

Verdict

Au début, cela peut paraître intimidant cette proximité avec un ou des inconnus. Mais après quelques minutes, tout cela est vite passé. Et on se rend compte très vite que quand on dépasse ses a priori on se sent bien. Ben oui, on est parfois un peu trop conditionnés à nos vies de parisiens ou de personnes actives qui ne prennent pas forcément toujours le temps d’échanger avec de nouvelles personnes. Alors qu’en fait on peut avoir de (très) agréables surprises !

Côté ressenti, j’ai trouvé le Partner Yoga assez proche de l’Acroyoga niveau philosophie. Apprendre à faire confiance à l’autre, à faire attention à ce qu’il ressent, rendre la pratique agréable pour son partenaire, etc. Niveau contenu, c’est moins physique mais on retrouve les massages, la connexion de groupe.

Nous étions venues à 3, et nous avons toutes adoré. On a passé un excellent moment, et pour moi je dirais que le Partner Yoga c’est vraiment du 100% bien-être.

Ce type de yoga est parfait je pense pour les couples, les amis, les collaborateurs en entreprise pour rapprocher les équipes, les parents et les enfants…
La pratique du Partner Yoga ne remplace pas celle du yoga traditionnel mais elle est bel et bien complémentaire de mon avis. On travaille réellement lors des exercices, on passe un bon moment, on apprend à se connaître. Massage, partage, connexion, écoute… et on peut même dire amour !  J’ai adoré ! Et a voir les mines ravies de toutes les participantes, je n’étais pas la seule 🙂

PartnerYoga-LeBlogdenatte-8

Pour en savoir plus

Il n’y a pas vraiment de cours réguliers  dédiés au Partner Yoga à Paris pour l’instant.  Néanmoins si vous êtes intéressés, vous pouvez vous rendre sur le site de Mélanie > http://www.acroyogaparis.com <
Mais bonne nouvelle Mélanie mettra en ligne le site http://www.partner-yoga.fr dédié à cette pratique. On a hâte ! Restez connectés.

En attendant, elle propose également des ateliers ou ce que l’on appelle des Community Jam une fois par mois ou chacun vient pratiquer librement techniques d’acroyog , de massage, relaxation,et Partner Yoga  dans une ambiance  conviviale. Je n’ai pas testé mais j’ai eu de très bons échos d’une amie qui y a participé !

Merci à Lolë Paris pour les photos et merci à Mélanie pour ce très bon moment.

Namaste

 

 

Mes 8 conseils pour progresser en yoga

Si vous pratiquez depuis peu ou depuis quelques temps, vous vous êtes peut-être posé cette question : comment progresser ? Le yoga n’est pas un sport ni une compétition. Mais au fur et à mesure que l’on enrichit sa pratique on veut pouvoir mieux maîtriser les asanas et l’on se demande comment y arriver.

Peut-être que vous avez déjà lu des articles à ce sujet. Je ne prétends pas avoir la science infuse mais voici mes conseils, ceux que j’ai appliqués à moi-même et qui m’ont permis d’avancer dans ma pratique.

• Conseil n°1 : Pratiquez, pratiquez, pratiquez… 

Et soyez patients. Oui il n’y a pas de miracles en yoga et l’on s’améliore en pratiquant encore et encore tous les jours. Rien n’est impossible. Peut-être que vous mettrez un an ou deux là ou certaines personnes ont mis quelques semaines mais chacun est différent. Un jour vous y arriverez.

• Conseil n°2 : Ne vous comparez pas aux autres

Si vous pratiquez en cours, concentrez vous sur vous-même et sur votre pratique. Arrêtez de vous comparer aux autres, sinon vous n’y arriverez pas ! Et si vous pratiquez également chez vous ne vous laissez pas impressionner par les postures et les acrobaties que vous verrez sur Instagram ou autres. Souvenez-vous que vous pratiquez pour vous et pour votre bien-être !

2015-04-02 20.35.50

• Conseil n°3 : Prenez des cours

Même si on pratique depuis un moment, et surtout quand on débute il est utile et sage de prendre des cours afin d’avoir les bonnes bases et de pratiquer correctement les asanas quand on fait du yoga chez soi.  Parfois on peut stagner depuis un moment sur une posture, et un professeur pourra vous « débloquer ».

• Conseil n°4 : Ne forcez jamais

On a parfois tendance à vouloir absolument réussir certaines postures… La faute à la comparaison avec les autres, à la société de consommation qui fait qu’on veut tout avoir tout de suite, à l’impatience… Mais forcer ne vous fera pas progresser plus vite. Oui, il faut sortir de sa zone de confort, mais il ne faut pas vouloir aller trop loin trop vite. Vous vous ferez mal et cela n’avancera à rien. Alors que si vous y allez en étant indulgent avec vous même, pas à pas, un jour vous serez dans la posture souhaitée ! Et sans forcer.

Le Blog de Natte - hot yoga - YUJ

• Conseil n°5 : Utilisez des accessoires 

Les briques et la sangle sont la pour vous aider. Rien ne sert de faire une posture si vous avez le dos tout tordu ou si vous tirez sur vos cervicales. Le but n’est pas de se faire mal mais de bien faire la posture pour bénéficier de ses bienfaits. Alors laissez l’égo de côté et prenez la brique ! Vous verrez que vous progresserez plus vite.

• Conseil n°6 : Il n’y a pas que les postures

Oui, le yoga ce n’est pas juste tenir des postures ou faire des enchaînements les uns après les autres.  Il y a aussi la respiration et les techniques de pranayama, la méditation qui vous aideront à évoluer et aller plus loin dans votre pratique. Grâce aux pranayamas vous pourrez augmenter votre capacité respiratoire et aller plus loin dans vos postures. La médiation vous apportera également calme et vous permettra de vous recentrer.

 

• Conseil n°7 : Ne zappez pas la relaxation !

A la fin de chaque séance, si on pratique savasana la posture finale (la posture du cadavre) c’est pour que le corps puisse intégrer tous les bienfaits de la pratique et de se détendre.  Il ne faut absolument pas sous-estimer l’importance de cette posture.

• Conseil n°8 : Mettez en place votre propre routine yoga

Préparez vous une petite routine yoga avec les postures que vous aimez et celles dans lesquelles vous voulez vous améliorer. Pour celles que vous ne maîtrisez pas encore, faites la demi posture ou la préparation de celle-ci. Souvenez vous que c’est l’intention qui compte. Et si vous n’avez pas le temps de pratiquer, prenez 10 minutes et faites 5 séries de salutation au soleil !

2015-03-11 10.15.34

En espérant que ces conseils vous ont aidé ou vous aideront, je vous souhaite une excellente fin de journée et je vous remercie de m’avoir lue,

Namaste