Progresser en yoga : mes conseils #2

le

Suite au succès de mon article ou vous donne mes conseuls pour progresser en yoga j’écris aujourd’hui un nouvel article à ce sujet. En effet, sur les 150 articles écrits au fil des années sur ce blog, mon aritcles « Mes 8 conseils pour progresser en yoga  » reste dans le top 3 des articles les plus lus ! (et je vous en remercie).

Entre cet article et le premier sur la progression en yoga, il s’est écoulé environ 3 ans et je suis devenue maman. J’ai donc personnellement du TOUT reprendre et repartir du début dans ma pratique. J’ai donc plus de recul et de sagesse par rapport à ma pratique. De plus cela m’a  permis de nouvelles réflexions et donné une nouvelle vision du yoga.

 

1. La progression n’est pas une fin en soi

Le « but » du yoga n’est pas d’effectuer des prouesses, ou de progresser absolument dans les postures. Avant tout, on recherche avec la pratique du yoga et des asanas à se faire du bien tant au corps qu’à l’esprit. Si vous pratiquez dans le but d’atteindre une quelconque performance, vous empruntez le mauvais chemin. Mais en empruntant le bon chemin, sans recherche de résultats à proprement dits, et avec détachement, les résultats viendront par eux-même.

2. Patience et bienveillance envers votre corps

Et il vous le rendra ! A trop forcer, à vouloir absolument atteindre ses pieds ou tout de suite réussir telle posture on peut se faire mal et plus vite qu’on ne le croit.  Surtout en avançant dans l’age… cela rejoint le premier conseil donné plus haut. Pratiquez en pleine conscience, dans un soucis de bienveillance envers vous-même et vous verrez que les bienfaits du yoga se feront ressentir d’autant plus.  Je me suis moi même fait très mal aux cervicales dans la posture sur la tête (Sirsasana) et depuis je l’aborde différemment. Et si pendant une pratique vous ne sentez pas de faire une posture avancée : ne la faites pas.

3. Le ressenti est important

Dans certaines postures avancées comme Sirsasana (inversion sur la tête) ou pincha mayurasana (équilibre sur les avants bras) qui semblent parfois inaccessibles au début, il est important d’y aller par étape, d’emprunter le bon « chemin ».  Le ressenti est aussi important, c’est à dire de savoir comment on se sent lorsque l’on est dans la posture. Pour cela, vous pouvez vous aider d’un mur, ou d’un professeur, ou d’un ami yogi de préférence qui vous aide à trouver l’équilibre en vous guidant et en vous aidant à entrer dans la posture. Même 1 respiration avec la posture correctement tenue, vous aidera dans votre progression, car, quand vous chercherez à y entrer seul, vous saurez mieux comment vous corriger et comment atteindre l’équilibre.

 

4. Sachez doser l’effort

Si vous pratiquez du yoga dynamique, comme le Vinyasa ou l’Ashtanga qui sont des pratiques assez physiques et exigeantes, vous ferez travailler vos muscles assez intensément. Mais sachez doser cet effort. Sachez poser les genous quand vous êtes fatigués, ou encore si vous sentez que votre corps n’est pas disposé à une séance intense, préférez une session de yin yoga ou de relaxation. Etirez-vous, relaxez vous et faites-vous du bien.

5. Pratiquez tous les jours

Oui, tous les jours. Alors pratiquer tous les jours ne veut pas dire faire chaque jour une séance d’une heure. Mais en fonction de votre emploi du temps et même si celui-ci est intense, essayez de vous dégager ne serait-ce que 10 à 15 minutes par jour à consacrer au yoga. Une courte méditation, quelques salutations au soleil et étirements suffiront à faire du bien à votre corps et à maintenir souplesse et dynamisme. Et si vous n’avez pas réussi à dégager ce temps, avant de dormir dans votre lit, accordez vous quelques minutes pour étirer entièrement votre corps avant de dormir et pratiquer un pranayama.

5. Soyez votre propre professeur

Ce dernier conseil reprend celui que j’avais mis dans l’article précédent. Créez votre propre routine yoga. En fonction de ce que vous aimez, de votre pratique et de vos objectifs (travail du bassin, soulager les mots de dos… ) établissez-vous une pratique de yoga à faire chez vous. Sachez construire un programme cohérent et bienveillant, réalisable en temps et en rythme. Et pendant cette pratique : déconnectez ! Car lorsque l’on prend un cours de yoga dans un studio effectivement, on laisse notre téléphone au vestiaire ce qui n’est pas si évident lorsque l’on est chez nous.

6. Les cours sont importants

De temps en temps prendre des cours de yoga avec des professeurs expérimentés vous feront toujours du bien. Cela peut vous aider à corriger certaines mauvaises habitudes prises en pratiquant seul, ou a aborder des façons différentes de faire certaines postures. En fonction de votre budget, des cours collectifs ou privé, pas forcément régulèrement, mais de temps en temps, sont un cadeau sympa à se faire. C’est bientôt Noël, vous savez quoi demander 😉

7. Acceptez vous comme vous êtes

Ceci sera mon dernier conseil. Acceptez vous. Cela prend parfois du temps. Moi par exemple, je faisais le lotus sans difficultés avant ma grossesse. Maintenant : impossible. Les inversions ? J’ai du tout reprendre car mon équilibre à été bouleversé. Pas facile. Mais acceptez vous comme vous êtes à l’instant T.  Ce n’est pas en forçant et en acharnant que la souplesse reviendra. Peut-être qu’elle ne reviendra jamais.  Mais d’autres choses peuvent venir avec le yoga.

Merci de votre présence sur ce blog toujours plus importante. J’espère que ces conseils vous auront parlés.

Namasté !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s