J’ai testé : Le Septime

Le voici, le voilà enfin, la terre promise, LE restaurant branché du moment de la capitale, j’ai nommé : Le Septime. Beaucoup de bruit autour de ce néobistrot pour lequel les qualificatifs ne manquent pas. Situé dans le 11ème, Rue de Charonne, le Septime est piloté par Bertrand Grébaut, jeune prodige de la cuisine française (plus jeune chef étoilé en 2009 à l’Agapé).

Le Septime à lui aussi reçu son étoile en mars 2014. Un mois à l’avance pour obtenir une réservation, un menu carte blanche le soir à 7 plats, des produits et des fournisseurs triés sur le volet, voilà qui résume cette table  parisienne qui fait partie de la nouvelle génération branchée de la gastronomie française.

Le Septime - Le Blog de natte Le Septime - Le Blog de natte

Le lieu

Décoration sobre et épurée. De la rue, pas de néon ou de nom d’enseigne. On voit cette façade avec baie vitrée, qui donne sur la rue. On entre et on aperçoit au fond de la salle le chef s’affairer avec sa brigade dans cuisine qui est en partie ouverte. Personnel très sympa, en Stan Smith  et jeans à la cool (summum de la hipter attitude). La salle n’est pas encore pleine mais elle le sera très bientôt. Le volume sonore est un peu élevé.
A noter que nous avons quand même réussi à avoir une table en réservant uniquement une semaine à l’avance, mais nous étions 6. Des bougies, du bois brut, un cadre simple mais chaleureux. Nous avons été installés dans le coin au fond de la salle, près des toilettes. Bon assez éloignés de la porte mais quand même. Maintenant, allons voir ce qui se passe dans l’assiette.

Qu’est-ce qu’on mange ?

Le soir, c’est donc le menu carte blanche. Celui-ci évolue / change toutes les semaines. Le serveur prend bien sur note si il y a des allergies ou des spécificités demandé (à notre table, pas d’oeuf pour une personne, ni de plat trop chaud et pour une autre pas de cru).
Nous attendons donc 3 entrées, 2 plats et 2 desserts.

Le Septime - Le Blog de natte Le Septime - Le Blog de natte

On prend l’apéro avec une bouteille de vin (la carte est impressionnante, avec un excellent choix de petits producteurs indépendants) accompagné de mini-tartes à la tomate et à a moutarde.

Première entrée : tartare de veau et herbes fraîches, vinaigrette tiède à la framboise. Bon vu que c’est moi qui ne mange pas de cru, j’ai pu goûter à la petite salade qui n’était pas mauvaise mais pas non plus exceptionnelle.

Le Septime - Le Blog de natte- Le Septime - Le Blog de natte

Deuxième entrée : cèpe blanche rôtie, sauce au Beaufort et croustillant de jambon. Je dois dire que j’ai beaucoup apprécié cette entrée. Beaucoup de finesse et d’élégance.

Troisième entrée : la soupe à l’oignon revisitée. Une assiette avec du poisson fumé et de l’oignon cuisiné et le bouillon versé à l’assiette. Pas très emballée par cette entrée qui n’avait pour moi rien de particulier.

Pour la suite : Premier plat : effiloché de crabes, petites carottes rôties, sauce au wasabi et pousses d’épinard et second plat : (que j’ai pas pris en photo désolée) Canard, sauce au boudin noir. Honnêtement, bons produits mais je ne me suis pas régalée.

Enfin les desserts :  figue rotie au miel, nougatine maison et coulis de framboise puis pain perdu de mais, glace aux feuilles de figue et citron. J’ai bien aimé les desserts même si je m’attendais à quelque chose de plus travaillé ou de plus original pour un endroit comme le Septime.

Le Septime - Le Blog de natte Le Septime - Le Blog de natte

Verdict

J’ai été contente de pouvoir enfin goûter la cuisine de Bertrand Grébaut et de tester le Septime. Par contre, le problème de ce genre d’endroits à la mode et avec une certaine renommée c’est que l’on à beaucoup d’attente en y allant. Alors certes, c’était bon, frais, travaillé. Le menu 7 plats carte blanche est quand même original et varié. Mais je n’ai pas été éblouie, j’ai trouvé que la cuisine manquait d’audace. Je me suis pas évadée, je n’ai pas été surprise.

Le Septime - Le Blog de natte 2015-09-18 23.02.11

Par contre, il faut reconnaitre que le prix est raisonnable : 55 euros le menu. On ne rapart pas le ventre vite et on a diné dans un endroit de qualité. Le service était parfait, cool, sans trop en faire. Mon mari était avec moi et nous avions également testé le Clamato, le petit frère du Septime  juste à coté dont je vous avais déjà parlé.  Son concept : même équipe, même ambiance décontractée, mais pas de réservation et une carte qui tourne au tour des produits de la mer en assiettes à partager.
Et comme moi, il a eu la même réflexion après le repas : j’avais presque plus apprécié mon repas au Clamato….

Bref, l’endroit mérite quand même certainement le détour, l’équipe se donne du mal et le succès est en partie mérité. Mais en tant que gastronome, vue que la barre était placée assez haute, je dois m’avouer malheureusement déçue.

Plus d’infos

Pour le Septime réservez bien à l’avance. Notez que le midi une formule à 30 euros vous permet de découvrir également la cuisine de Bertrand Grebaut.
RDV sur le site internet pour toues les infos : http://www.septime-charonne.fr

Merci de m’avoir lue, et à bientôt !

Natte

2015-09-18 23.04.11

 

Publicités

3 réflexions sur “J’ai testé : Le Septime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s